© 2016 by The swinging Ladies Proudly created with Wix.com

Qui sommes-nous?

Amélie, Pauline et Joanne se sont connues à la Haute Ecole de Musique de Lausanne lors de leurs études en chant Jazz.

Après quelques années passées chacune sur leur chemin, elles se retrouvent avec l'idée de fonder un groupe au répertoire swing, style qu'elles affectionnent particulièrement. The Swinging Ladies, accompagnées d'un trio jazz de rêve, vous propose ce projet original, frais et pétillant réalisé avec finesse et humour.

Amélie Dobler

Joanne Gaillard

Pauline Ganty

Amélie Dobler, originaire de Lutry, a étudié le chant Jazz à la HEMU de Lausanne (Bachelor of Arts).

Pendant ces études, elle fit partie de l'ensemble des MISERABLES (Théâtre de Beaulieu).

Amélie Dobler joua le rôle de Belle dans la LA BELLE ET LA BETE (tournée européenne), puis fit partie de l'ensemble de SUNSET BOULEVARD (Bad Hersfeld Festpiele).

A Berlin, elle interprétât Sarah dans LE BAL DES VAMPIRES, et à Vienne, le rôle d'Elle Woods dans LEGALLY BLOND.

Amélie fit parti de l'ensemble de ARTUS (Theater St.Gallen). L'été 2015 elle joue la doublure Kate McGowan dans TITANIC (Walensee Bühne).

Depuis Amelie joua La doublure d'Elisabeth dans ELISABETH DAS MUSICAL (Tournée Allemande).


 

François Christe

batterie

Musicien curieux et investi, François Christe est amené durant son parcours à jouer beaucoup de styles différents, lui offrant une grande liberté et sensibilité sur l’instrument. Cela lui a permis de devenir un batteur polyvalent se mettant au service de la musique.

Batteur très actif sur la scène suisse, on a pu l’entendre au Porgy & Bess (Vienne), au Montreux Jazz Festival, au Cully Jazz Festival, au Moods (Zürich), Baiser Salé (Paris), etc.

Il a eu l’occasion de partager la scène avec Matthieu Michel, Nguyên Lê, Pierre Drevet, Heiri Känzig, Paolo Cardoso, Jean-Paul Brodbeck ou encore François Jeanneau.

Gaspard Colin

Contrebasse

Gaspard Colin débute la musique en 2006 au conservatoire de Montreuil
dans les classes de Malo Vallois et Wim Hoogewerf en basse électrique.
Il intégre ensuite l’American School of Modern Music (aujourd’hui IMEP
Paris College Of Music) de 2007 à 2012 où il suit les cours de Phil
Hilfiker, Peter Giron et Rick Margitza et le conservatoire du 17e
arrondissement de Paris aux côtés de Jean Bardy et Emil Spanyi .
En parallèle, il participe à de nombreuses master class et stages qui
lui ont permis de suivre les classes de Eddie Gomez, Ron Carter,
Manuel Rocheman, Guillaume Naturel, Anne Paceo, Steve Coleman, Monty
Alexander, Archie Shepp, Chucho Valdes.
En 2012, il entre à la Haute Ecole de Musique de Lausanne section Jazz
en basse électrique et suit les cours de Baenz Oster, Jean-Pierre
Schaller, Emil Spanyi, Pierre Audetat, Victor Cordero ou Jacques
Demierre. En juin 2016, il reçoit un Master de Composition et le prix
Georges Robert pour son parcours de compositeur, arrangeur et “band
leader”.

Depuis vous le trouvez :
- sur scène : OGGY & the Phonics (1er prix du meilleur groupe aux
trophées du sunside 2017, 1er prix du meilleur groupe au tremplin
JazzContreband 2017), Caporal Decibel, Gypsy Bop Combo, Mohs, Attaque
Cosmique, Swinging Ladies, « En Partance »

-comme compositeur à l'image : "Sing" de Josua Hotz (Prix de la
meilleur musique au festival Courgemétrage 2018), "Alla Vita" de
Coline Confort, "Shamanìn" de Nikita Merlini, "Mokuso" de Moreno
Cabitza, "EMMA" de Julian Gasparoux, l’Ecal (Intervenant pédagogique),
The Door Escape Game.

- comme compositeur avec des créations comme : “Le Dernier Jour d’un
Condamné”, “Romance avec le diable”, “King Of Montgomery”,


 

Gaspard Colin débute la musique en 2006 au conservatoire de Montreuil
dans les classes de Malo Vallois et Wim Hoogewerf en basse électrique.
Il intégre ensuite l’American School of Modern Music (aujourd’hui IMEP
Paris College Of Music) de 2007 à 2012 où il suit les cours de Phil
Hilfiker, Peter Giron et Rick Margitza et le conservatoire du 17e
arrondissement de Paris aux côtés de Jean Bardy et Emil Spanyi .
En parallèle, il participe à de nombreuses master class et stages qui
lui ont permis de suivre les classes de Eddie Gomez, Ron Carter,
Manuel Rocheman, Guillaume Naturel, Anne Paceo, Steve Coleman, Monty
Alexander, Archie Shepp, Chucho Valdes.
En 2012, il entre à la Haute Ecole de Musique de Lausanne section Jazz
en basse électrique et suit les cours de Baenz Oster, Jean-Pierre
Schaller, Emil Spanyi, Pierre Audetat, Victor Cordero ou Jacques
Demierre. En juin 2016, il reçoit un Master de Composition et le prix
Georges Robert pour son parcours de compositeur, arrangeur et “band
leader”.

Depuis vous le trouvez :
- sur scène : OGGY & the Phonics (1er prix du meilleur groupe aux
trophées du sunside 2017, 1er prix du meilleur groupe au tremplin
JazzContreband 2017), Caporal Decibel, Gypsy Bop Combo, Mohs, Attaque
Cosmique, Swinging Ladies, « En Partance »

-comme compositeur à l'image : "Sing" de Josua Hotz (Prix de la
meilleur musique au festival Courgemétrage 2018), "Alla Vita" de
Coline Confort, "Shamanìn" de Nikita Merlini, "Mokuso" de Moreno
Cabitza, "EMMA" de Julian Gasparoux, l’Ecal (Intervenant pédagogique),
The Door Escape Game.

- comme compositeur avec des créations comme : “Le Dernier Jour d’un
Condamné”, “Romance avec le diable”, “King Of Montgomery”,


 

Amoureuse de la voix et passionnée de musique, Joanne se forme en chant jazz à l’HEMU, sous l’aile de Susanne Abbuehl (2008-2013) ainsi qu'en comédie musicale au Conservatoire de Lausanne (2006-13). Pour enrichir sa palette de couleurs, elle part six mois suivre l’enseignement de Maria Pia De Vito au Conservatoire Santa Cecilia de Rome (2013).

Active sur scène dans de nombreux projets, elle a notamment joué dans la programmation off de festivals de renom tels que le Cully Jazz, le Montreux Jazz, ou le Verbier Festival. Elle reçoit en 2010 le premier prix du Fest’off de Verbier. Elle fait partie de la Compagnie Broadway, avec qui elle a notamment joué Sally Bowles dans « Cabaret » (2011), Velma dans « Chicago » (2013), et prochainement La Dame Du Lac dans « Spamalot » (2016). Actuellement, elle chante dans le groupe a cappella Voxset, dans le duo folk-jazz Zepless, aux côtés de François Vé, dans un Tribute to Nat King Cole arrangé par Gapard Colin, comme invitée dans le Swiss Yerba, avec le Big Up’ Band, ou encore dans le septet folk-jazz-indie The Black Buoy Project.

Quand elle n’est pas sur scène, elle enseigne le chant à l’EJMA (Lausanne) et dirige le Chœur de cette même école.

 

Noé Macary

Piano

Noé Macary, pianiste/claviériste/compositeur, joue, arrange et compose dans des projets musicaux aux esthétiques bien différentes, allant de la pop psychédélique des années 70 (Trumpets of consciousness) aux grooves du trip-hop et de la jungle (Soya Kulta) en passant par l’électro- swing (Soulflip Orchestra), et le jazz (Pauline Ganty quartet, Les swinging ladies).
Il a joué régulièrement en région lyonnaise : Jazz à Vienne, Le Péristyle, le Périscope, le Hot-club, etc. également en région parisienne : Théâtre du Châtelet, Théâtre de l’Ouest Parisien, Sunside, Sunset etc. et continu de jouer en Suisse : Montreux Jazz festival, Gena festival, Venoge festival, Balélec, Vercojazz, Rock the pistes, le Moods, Chorus, l’A.M.R., La ferme Asile etc. mais aussi à l’étranger : Wimbledon, tournée à la Réunion, tournée au Canada.


 

Andrew Audiger

Piano

Pauline Ganty est une chanteuse de jazz d'origine Suisse. Après plusieurs années de piano classique, de cours de théâtre et de danse classique, c'est dans la musique qu'elle choisira de s'investir. Elle rejoint donc la Haute école de Lausanne en 2006 et y obtiendra son diplôme d'enseignant du chant jazz cinq ans plus tard. Elle vivra à New York pendant plusieurs mois et y prendra des cours avec Kurt Elling et Peter Eldridge. A son retour, elle crée son quartet et sortira un premier album "L'Envol"  sorti en 2015 sur le label Unit Records.. De nombreux concerts suivront, notamment au Cully Jazz Festival. Elle collabore avec plusieurs musiciens dans des projets ponctuels et partage sa vie de entre scène et enseignement du chant Jazz au Conservatoire de Fribourg.

Fanny Anderegg

Chanteuse remplaçante

Chanteuse, auteur et compositrice – étudie d’abord le piano et débute des cours d’orgue et de chant au Conservatoire de Bienne dès 1996. Après sa maturité, elle entre en classe professionnelle de chant au Conservatoire de Montreux, section Jazz. Elle rencontre Susanne Abbuehl, professeur de chant, qu’elle suit deux ans plus tard à Bâle. En 2003, elle obtient son diplôme de pédagogie à la Haute Ecole de Musique, section Jazz, de Bâle.

Depuis, elle enseigne le chant (EMJB), dirige des chorales (Ecole de Musique Bienne), a été didacticienne à l’HEMU de Lausanne, anime de nombreux ateliers en Suisse et à l’étranger et compose régulièrement pour le théâtre, des orchestres, des chorales. 

Passionnée de cultures extra-européennes, elle continue de se former, notamment auprès de Lakshmi Santra (Inde).

De ses voyages incessants, Fanny Anderegg ramène des souvenirs sous forme de chansons (La figlia dal Vent); et c’est suite à une marche vers St-Jacques de Compostelle qu’elle enregistre son second opus: le 8ème jour. 

En mai 2010, sortie d’un nouveau cd , Home. S’inspirant d’interviews d’une trentaine de personnes d’âges, de cultures, de provenances différentes, Fanny Anderegg cherche dans leurs racines ce qui constitue pour chacune d’elles son appartenance, sa "patrie". 

En mars 2013, création du disque, HAPAX. Le quartet de base  s’agrandit pour accueillir un violoncelle et un trombone. 

En 2015, elle compose la musique et les textes (orchestre et chœur) du spectacle « Le Géant aux doigts de fée » - projet pluridisciplinaire de médiation culturelle mis en scène par le Théâtre de la Poudrière.

Elle crée avec Vincent Membrez le duo électro-acoustique « L’HORÉE » avec qui elle sort un 1er EP en 2017 et un album en 2019.

En automne 2018, création du spectacle jeune public « Le mystérieux chevalier sans nom » pour lequel elle  a notamment composé la musique.


 

Andrew Audiger commence le piano à l'âge de 4 ans et suit une formation de piano classique au Conservatoire des Sables d'Olonne dans la classe d'Agnès Noël. En parallèle il s'intéresse aux musiques actuelles et au jazz avec l'appui de son père Jean-Pierre Audiger.

 

En 2012, Andrew poursuit ses études classiques en Cycle Spécialisé au Conservatoire de Nantes et forme en même temps le groupe Farows où il développe son goût pour le jazz moderne et la composition, et enchaîne plusieurs concert en France (Nantes, Angers, Rennes, Paris...)

 Depuis septembre 2013, Andrew étudie le jazz à la HEMU de Lausanne dans les classes de Emil Spanyi, Robert Bonisolo, Bänz Oester ou encore Matthieu Michel.

 

On a pu le retrouver sur la scène Suisse avec les formations GypsySoundSystem, Cauliflower,  et notamment au Cully Jazz Festival avec le duo Osmosis, Lady Bazaar, ou encore le BigBand Hemu : Big Valses de Pierre Drevet.

 

​Détenteur d'un Master Performance à la HEMU de Lausanne, il est impliqué dans la création et l'enregistrement de nouveaux projets tels que AA trio, The Swinging Ladies, Shems Bendali Quintet, THE BIG TUSK.

Andrew Audiger a participé aussi au DKSJ 2016 sous la direction de Arthur Hnatek.

 A travers tous ces projets, Andrew Audiger explore une multitude de styles, du Jazz traditionnel à la musique électronique, et défend ainsi un jeu sans barrières.

Andrew Audiger est un artiste KORG